3 questions à se poser avant de traiter votre visage avec la médecine esthétique

Beauté
3_questions_à_se_poser_avant_de_traiter_votre_visage_avec_la_médecine_esthétique

 

Depuis quelques années, la médecine esthétique est devenue très prisée pour corriger les défauts présents sur le visage et tout le corps. Avant de franchir le cap, voici tout ce que vous devez savoir sur ces interventions.

Médecine esthétique : qui consulter ?

 

Il est important de savoir que les traitements en médecine esthétique doivent être réalisés par un médecin qualifié et expérimenté dans le domaine. Le professionnel sera en mesure de faire un diagnostic et vous émettre des conseils avisés sur les soins adéquats pour votre visage. Tous les risques et bénéfices de chaque traitement vous seront exposés avant l’intervention. Confiez vos soins à ce centre de médecine esthétique à Lyon.

 

Quels sont les méthodes de traitement  du visage par la médecine esthétique ?

 

Chaque individu a le choix de recourir à un traitement de médecine esthétique sur son visage. Les soins effectués permettent de lui redonner une seconde jeunesse, traiter les rides ou encore éliminer les taches brunes et les cernes. Les méthodes de traitement les plus prisées en médecine esthétique :

  • les injections d’acide hyaluronique ou de toxine botulique ;
  • le peeling ;
  • la lumière pulsée, etc.

 

Quelles précautions prendre avant un soin en médecine esthétique ?

 

Avant un traitement du visage par médecine esthétique, voici toutes les précautions à prendre :

 

Bien protéger la peau

La peau doit être protégée du soleil, surtout avant un traitement par laser ou par lumière pulsée.

 

Se démaquiller

Une peau bien nette va faciliter le travail du médecin à éliminer les imperfections du visage. Cela évite également aux produits toxiques de pénétrer en profondeur dans la surface cutanée.

 

Eviter les traitements médicamenteux

La prise de certains médicaments est proscrite avant un soin en médecine esthétique. L’aspirine et les médicaments anti-inflammatoires peuvent favoriser l’apparition d’effets secondaires indésirables : saignements, ecchymoses, etc.