Orthorexie, habitude alimentaire saine ou trouble psychologique ?

Développement personnel
Orthorexie,_habitude_alimentaire_saine_ou_trouble_psychologique_?

 

Il ne fait aucun doute que manger des aliments sains est bon pour le corps.

Dans la poursuite d’une alimentation saine, y a-t-il un moment où il est possible d’en faire trop ?

Quel est le seuil à ne pas dépasser pour avoir des habitudes alimentaires saines ? Comment les régimes à la mode peuvent-ils contribuer à des comportements dangereux et obsessionnels ?

 

Qu’est-ce que l’orthorexie mentale ?

L’orthorexie se définit comme une obsession malsaine de manger des aliments sains.

Selon le Dr Steven Bratman, qui a inventé l’expression en 1996, l’orthorexie est un trouble alimentaire grave qui affecte un nombre toujours croissant de personnes dans le monde.

Bien que cette affection ne soit pas encore répertoriée dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (ou DSM), le manuel standard que les cliniciens utilisent pour diagnostiquer les troubles mentaux, certaines données indiquent qu’il s’agit d’une affection réelle.

Les psychologues pensent que l’orthorexie est un trouble de l’alimentation grave.

De nombreux psychologues pensent que l’orthorexie mentale est une forme de trouble obsessionnel compulsif, et ne la répertorient donc pas en tant que condition distincte.

Les psychologues ne sont pas d’accord.

D’autres ne sont pas d’accord, mettant en parallèle l’orthorexie avec un trouble alimentaire plus connu, l’anorexie.

De même que l’anorexie peut commencer par un simple désir de perdre quelques kilos puis se transformer en une dangereuse obsession de la perte de poids, de même l’orthorexie peut commencer par un désir de choisir des aliments sains puis se transformer en une fixation malsaine sur la qualité et la pureté des aliments.

 

Où est la limite ?

Qu’est-ce qui différencie l’orthorexie mentale du simple fait de choisir de manger plus sainement ? Il existe plusieurs différences essentielles.

Normalement, lorsqu’on fait le choix conscient de manger plus d’aliments “propres” ou sains, on se concentre sur cet effort pendant une période suffisamment longue pour trouver ces aliments et les incorporer à son régime alimentaire de manière naturelle.

L’orthorexie nerveuse est une maladie qui se manifeste par une augmentation de la consommation d’aliments sains.

Naturellement, cela prend un certain temps, et au début, une personne peut passer pas mal de temps à effectuer le passage à une alimentation saine.

Pour l’instant, il n’y a pas de changement.

Cependant, généralement, au fur et à mesure que le temps passe, une personne doit passer de moins en moins de temps à penser au changement, et plus de temps à vivre simplement le nouveau mode de vie, en y pensant peu une fois qu’il devient une routine.

Dans la plupart des cas, le changement de mode de vie se fait de manière naturelle.

Cependant, il arrive que ce processus semble déraper, et qu’une personne devienne obsédée par une alimentation saine.

La question de l’alimentation saine se pose alors.

 

Qu’en est-il des allergies alimentaires et des régimes spéciaux ?

Cela ne signifie pas, bien sûr, qu’une personne qui choisit de restreindre certains aliments dans son alimentation est nécessairement orthorexique.

Les allergies alimentaires et les régimes spéciaux sont également des facteurs importants.

Par exemple, les personnes atteintes de la maladie cœliaque doivent s’abstenir de consommer tout aliment contenant du gluten, car cela serait très préjudiciable à leur santé.

Cependant, une personne orthorexique peut s’abstenir de manger du gluten sans qu’il y ait d’indication de maladie cœliaque ou de sensibilité au gluten.

La personne orthorexique peut faire ce choix en raison d’une pensée obsessionnelle selon laquelle le gluten est un ” mauvais ” aliment en général, alors que les preuves médicales ne soutiennent pas une telle théorie dans les cas de personnes non sensibles au gluten.

 

Pourquoi l’orthorexie est-elle en hausse ?

Certains psychologues ont noté une augmentation de l’obsession pour les aliments sains.(1) Il est postulé que l’attention médiatique accrue est accordée à une alimentation saine et à ses effets bénéfiques pourrait être en partie responsable de cette augmentation.

Il n’y a, bien sûr, absolument rien de mal à faire des choix alimentaires sains. En fait, c’est même largement préférable.

Le public devrait être informé de la façon dont les choix alimentaires effectués affectent la santé globale, que ce soit en bien ou en mal.

Cependant, si l’on est enclin à une personnalité obsessionnelle compulsive, on risque de glisser vers l’orthorexie si l’on devient obsédé par les effets de l’alimentation sur la santé.

Les régimes à la mode, qui limitent souvent fortement les choix alimentaires d’une personne, peuvent exacerber ce problème.

Avec l’accent qu’ils mettent sur le “nettoyage” et la “désintoxication”, ainsi que leurs restrictions alimentaires strictes, de nombreux régimes à la mode créent la tempête parfaite pour déclencher l’obsession

Puisque des milliards d’euros, chaque année, sont dépensés pour promouvoir ces types de régimes, il serait logique que l’obsession sur le sujet soit en hausse.

Les régimes à la mode sont des régimes qui ne sont pas à la mode.

 

Est-ce qu’on peut aider l’orthorexie ?

Bien que l’orthorexie ne soit pas actuellement reconnue officiellement comme un diagnostic standard , les personnes qui souffrent de ce problème peuvent trouver de l’aide en consultant des médecins et des cliniciens spécialisés dans le traitement des troubles de l’alimentation.

Plusieurs des comportements associés à l’orthorexie partagent des similitudes avec les comportements associés à l’anorexie.

Les professionnels de la santé mentale peuvent être une source d’aide précieuse pour combattre les comportements et attitudes obsessionnels compulsifs.

Souvent, ils peuvent aider une personne souffrante à aborder des problèmes émotionnels profonds qui ont conduit à la compulsion ou à un trouble de l’alimentation.

S’attaquer à ces problèmes sous-jacents est la clé d’un succès durable pour vaincre ces obsessions sur le long terme.

Dans le cas spécifique de l’orthorexie, le patient pourra toujours suivre un régime alimentaire sain, mais il parviendra à comprendre ce qu’est réellement une alimentation saine, sans la composante émotionnelle de l’obsession qui y est attachée.

Alors, le patient réalisera que l’estime de soi n’est pas liée à un choix alimentaire et qu’il s’agit d’une pensée irrationnelle selon laquelle il sera une meilleure personne en raison de son alimentation d’une manière ou d’une autre.

Le patient apprendra qu’il n’est pas défini strictement par ses choix alimentaires, mais par ce qu’il est en tant que personne.

Ainsi, l’obsession d’une alimentation saine sera freinée et le patient pourra reprendre une approche plus équilibrée de ses choix alimentaires.

Il n’y a pas d’autre solution.