3 conseils de gestion du temps pour le travail et la vie quotidienne

Développement personnel
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
3_conseils_de_gestion_du_temps_pour_le_travail_et_la_vie_quotidienne

 

Quelqu’un d’autre a l’impression que l’été est officiellement plus chargé que les vacances ? Entre les événements de mariage, le travail et les tentatives d’intégrer des escapades de trois jours (nécessaires !), la vie commence à être un peu folle. Afin d’éviter que mon monde ne devienne incontrôlable, j’ai cherché des moyens de mieux gérer mon temps. Voici 3 choses que j’ai commencé à faire, et en retour, récupéré du temps pour moi !

 

Désigner des jours spécifiques pour des tâches spécifiques.

J’ai commencé à désigner des corvées spécifiques à chaque jour de la semaine. Par exemple, le lundi, je planifie les repas et je fais l’épicerie. Les mardis sont consacrés à la lessive. Les mercredis sont consacrés aux RSVP, aux factures et aux achats en ligne (OK bien, aux achats). Le vendredi, mes week-ends sont libérés des tâches et je peux me détendre ! De plus, avoir un planning élimine le temps perdu à savoir quand faire les courses, ou pire, à procrastiner.

 

Essayer la technique du pomodoro.

Ceci change la donne ! La technique suggère de passer 25 minutes de temps sérieusement concentré (téléphone retourné et en mode silencieux + pas de navigation web), puis une pause de 5 minutes sans technologie (pour prendre un café, s’étirer, etc.). Je m’accorde une heure de repos pour le déjeuner et c’est à ce moment-là que je consulte les médias sociaux et autres.

C’est fou ce qu’on peut accomplir pendant des sessions sans distraction ; j’ai maintenant du temps pour d’autres choses plus passionnantes. Et ce n’est pas seulement pour le travail – j’utilise Pomodoro pour tout ce que je ne suis pas spécialement motivé à accomplir.

 

Déléguez !

Embaucher des gens pour faire vos corvées peut sembler bizarre, non ? Je me suis toujours sentie paresseuse en pensant à quelqu’un d’autre pour ranger mon (minuscule) appartement ou ma (plus minuscule) voiture. De plus, je me disais que je ne pouvais pas me le permettre. Mais dernièrement, je me suis rendu compte que passer une demi-journée à faire le ménage me rendait grincheux et me privait de mon temps libre tant apprécié. J’ai supprimé certaines dépenses extrascolaires (et oui, j’ai survécu sans manucure hebdomadaire !) et j’ai engagé quelqu’un pour faire le ménage. Après avoir vu combien de temps je récupère et mon humeur améliorée, je ne peux pas croire que cela m’a pris si longtemps pour déléguer !